Enfant surdoué : cadeau ou fardeau?

Nina, détectée enfant surdouée a l’âge de 5 ans, avec un QI de 160 (un enfant est détecté surdoué à partir d’un QI de 130) a vécu ses premières années dans l’incompréhension totale de son entourage.

Anais, sa mère, raconte qu’à l’époque, elle n’avait que Nina comme enfant et n’avait donc aucun élément de comparaison en termes de développement de l’enfant.

Nina était considérée comme une enfant « mal élevée » par sa maîtresse à l’école maternelle. En effet, elle avait des problèmes d’intégration et de « vivre ensemble » et pouvait parfois se montrer irritable, impolie, impulsive ou encore agressive.

La plupart des enfants surdoués vivent en échec social et ont très peu d’amis. Certains ont des comportements qui sont très proches de l’autisme. Ils sont hyper sensibles, focalisent leur attention sur des détails et sont capables de développer des pathologies liées au stress dans des situations anodines pour la majorité des personnes.

C’est le cas de Nina, qui a aujourd’hui 8 ans et demi et qui ne supporte pas de sentir les coutures sur ses vêtements, les étiquettes, la saleté, les changements de programme. Elle développe également un asthme sévère lié a son anxiété par rapport a tel ou tel événement du quotidien.

En tant que parents, il est important de savoir composer avec les besoins de l’enfant et savoir lui proposer une organisation et des activités adaptées. La gymnastique est d’autant plus complexe lorsqu’il y a d’autres enfants au sein du foyer.

Les aptitudes de certains très jeunes enfants sont parfois impressionnantes.

Nina, a l’âge d’un an et demi, savait déjà parler et construire ses phrases avec un sujet, un verbe et un complément d’objet. Elle racontait à ses parents diverses histoires qu’elle imaginait. Elle s’est passionnée d’astronomie à 3 ans en cherchant à connaître la masse gazeuse des planètes. Puis, c’est une passion pour les tableaux de Léonard de Vinci qu’elle a développée peu après. Puis, l’histoire du moyen âge et les châteaux. Nina est une source inépuisable de curiosité et de découverte.

Avec ce développement intellectuel précoce, le corps de Nina a également changé.

Anais nous livre ses inquiétudes et sa vigilance particulière quant à la puberté précoce de sa fille. Nina, à 8 ans et demi, a déjà entamé sa transformation vers un corps de femme, dans tous les sens physiologiques du terme.

De nombreux témoignages laissent présumer de pubertés précoces chez les enfants à haut potentiel.

A date, aucune étude n’a encore été réalisée même si la théorie la plus plausible résiderait dans la grande consommation de glucose par le cerveau qui favoriserait un « vieillissement » plus rapide des cellules.

En résumé, le haut potentiel d’un enfant peut être à la fois un cadeau et un fardeau. L’enfant est une source inépuisable de curiosité, d’apprentissage, d’analyse et pourra se servir de ses aptitudes dans sa future vie d’adulte. En revanche, l’aspect social et humain reste à accompagner dans la mesure où l’enfant, a force de rejet et d’incompréhension pourrait perdre confiance en lui et se renfermer totalement.

Pour Anais, une maman d’enfant surdoué doit être dotée d’une extrême patience, écoute et bienveillance pour accompagner son enfant dans toutes les étapes de son développement et faire éclore cet extraordinaire potentiel.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Follow us!